top of page

Préparations magistrales : des officines face à de multiples défis

préparations magistrales contenants

Dans le domaine de la santé, les préparations magistrales, réalisées par les officines de pharmacie disposant d’un préparatoire, jouent un rôle crucial en offrant des solutions thérapeutiques sur-mesure pour répondre à des besoins spécifiques non couverts par les médicaments industriels ou lors de ruptures de stocks de spécialités.

Cependant, les préparateurs en pharmacie, regroupés au sein des PREF, à savoir les Pharmaciens des Préparatoires de France et du SN2P, le Syndicat National de la Préparation Pharmaceutique, font face à de nombreux défis pour assurer la continuité et la qualité de ce service essentiel. Interview des Présidents de ces organisations, respectivement Sébastien Gallice et Gurvan Helary.

 

I. Des difficultés multiformes pour les officines


Accès aux matières premières et ruptures de médicaments

Gurvan Helary et Sébastien Gallice soulignent les difficultés spécifiques liées à l'approvisionnement en matières premières.


Sébastien précise que "l'accès aux matières premières est parfois tendu, mais moins que pour les spécialités médicales. Nous avons vu une augmentation significative des ruptures de spécialités ces dernières années, notamment après le COVID. Notre objectif est de répondre à ces ruptures grâce à nos préparations magistrales et dans la mesure de nos capacités. "


Coût des préparations et disparités de remboursement

Les deux présidents soulignent unanimement l'existence de coûts de production significatifs, entraînant par conséquent des prix élevés pour les médicaments qui, de surcroît, bénéficient souvent d'un remboursement inexistant ou très insuffisant.


Sébastien Gallice explique qu’en raison d’une production en petite quantité, "le coût des préparations sur mesure ne peuvent pas s'aligner sur celui des médicaments industriels, produits en grand nombre, et cela représente un défi."

Par ailleurs, il ajoute que « des disparités anormales de remboursements selon les régions existent. Il s’agit là d’un enjeu sur lequel nous travaillons aussi". En effet, ces inégalités d'accès aux soins pénalisent certains patients en fonction de leur lieu de résidence.


Complexité administrative

Gurvan Helary déplore les lourdeurs administratives : " Certaines obligations administratives se complexifient constamment, sans apporter, à mes yeux, une plus-value à la qualité du travail effectué."


Manque de reconnaissance

Depuis l'avènement des médicaments industriels, les préparations magistrales ont souffert d'un manque de visibilité et de reconnaissance, tant auprès des pouvoirs publics que du grand public. Cependant, les défis contemporains de l'approvisionnement en médicaments et les besoins croissants de traitements personnalisés ouvrent aujourd'hui de nouvelles opportunités pour revaloriser cette pratique essentielle.


II. Les solutions des 2 Présidents pour un avenir pérenne


Au manque de matières premières et ruptures de stocks : l’expertise des préparatoires, une solution en soi

Sébastien Gallice explique son approche pour faire face à ces défis : « Nous nous efforçons de trouver rapidement les molécules et formules adaptées pour offrir des alternatives en cas de rupture de spécialités. Ce travail se fait en étroite collaboration avec l’agence du médicament et les autres instances très impliquées dans la mise en route de la feuille de route du ministère pour garantir l’accès aux thérapeutiques d’intérêts majeur. »


Aux disparités de remboursement : « l’union fait la force »

« Nous négocions avec l'État pour des remboursements appropriés en cas de besoins importants » précise Sébastien.

« Il est crucial d'éliminer les disparités de prise en charge des préparations magistrales sur l'ensemble du territoire national » renchérit Gurvan.


Au coût des préparations : changements des outils ?

Gurvan Helary propose "de développer de nouvelles formes galéniques dans les officines et que l’on intègre de plus en plus les nouvelles technologies pour pouvoir améliorer notre façon de travailler et de produire."


Au manque de reconnaissance : le cheval de bataille de Gurvan Helary

Gurvan Helary met en lumière l'importance du dialogue et des actions concrètes :

"On essaie de faire parler de la préparation. Pour ce faire, on a développé de bonnes relations avec les autorités, des relations de confiance, ce qui fait que nous pouvons discuter, on peut bien sûr faire des propositions qui sont acceptées ou pas."

« On essaie de participer à des congrès, soit de prescripteurs, soit de pharmaciens pour leur expliquer qui on est et ce que l'on fait et où on veut aller. »

"On essaie de travailler en commun avec un certain nombre d'acteurs de la préparation pour que tout le monde ait à peu près le même discours, pour in fine développer la préparation en général."

« Il va falloir que les différents acteurs continuent de travailler main dans la main, car à plusieurs on est plus forts. La concurrence, certes c'est important car elle permet de nous améliorer, mais il y a un certain nombre de sujets où on peut travailler ensemble. Ce qui nous permettra d'aller plus loin. »

 

Conclusion

Les préparations magistrales émergent de plus en plus comme un pilier fondamental du système de santé français, offrant des solutions thérapeutiques personnalisées qui répondent précisément aux exigences individuelles des patients. Ces pratiques non seulement garantissent l'accessibilité et maintiennent la haute qualité des soins de santé, mais elles adaptent également les traitements aux besoins spécifiques des patients, un aspect crucial dans un contexte médical de plus en plus diversifié.

Face aux défis multiples, la PREF et le SN2P démontrent une résilience et une ingéniosité remarquables. Les membres de ces organisations, en mettant en œuvre des stratégies collaboratives et innovantes, montrent qu'il est possible non seulement de surmonter les crises sanitaires actuelles mais également de poser les fondations pour un futur plus robuste et évolutif dans le domaine pharmaceutique.

Ainsi, en favorisant une approche proactive à l'égard des préparations magistrales, il est possible de transformer les défis en opportunités pour renforcer la capacité du secteur à répondre efficacement aux attentes des patients tout en assurant la viabilité économique et opérationnelle des officines.

Le soutien continu de tous les acteurs concernés sera déterminant pour exploiter pleinement le potentiel de ces pratiques essentielles, affirmant ainsi leur rôle crucial dans le renforcement de la santé publique en France.

21 vues

コメント


bottom of page